Fabriqué en France par MyralRGE Qualibat
Blog Uniso

Toute l’actualité d’Uniso et de l’isolation extérieure, de l’habillage de façade et de la rénovation thermique

Isolation - 16.06.2014

Le point de rosée

Le point de rosée

Par définition, le point de rosée correspond à l’instant « T » à un changement d’état de l’humidité ambiante, de gaz, en liquide, sous l’influence d’une baisse de la température atmosphérique. En moyenne et selon l’altitude, ce changement d’état peut être observé à partir de 9°C.

Le Point de Rosée est la température à laquelle l’air ne peut plus contenir la vapeur d’eau, et commence à former de la condensation. Celle-ci se forme lorsque la température de l’air baisse, réduisant la quantité d’énergie disponible pour conserver l’eau sous forme de vapeur. Par exemple, il se forme de la condensation sur vos fenêtres lorsque l’air frais vient en contact avec la surface extérieure de la vitre, abaissant la température surfacique, alors que l’humidité ambiante est suffisamment élevée pour provoquer de la condensation sur la face intérieure du vitrage.

La gestion du taux hygrométrie d’un habitat, est très importante, notamment dans le cas d’une isolation thermique par l’extérieur. En effet, dans le cas d’une mauvaise ventilation des lieux, le risque que l'humidité ambiante d'une pièce se condense en traversant les couches successives d'un mur extérieur, est considérable. Cela fonctionne sur le même principe qu’une fenêtre, l’air ambiant est chaud, en moyenne 20°, le taux d’humidité est alors de 50 à 60%. Les murs sont froids en dessous de 9°C. A la rencontre de ces deux températures, l’une haute et l’autre plus basse, le taux d’humidité va augmenter à 100% et l’air ambiant sera donc saturé,  ce qui va engendrer de la condensation. Celle-ci va se loger à l’intérieur des murs, des isolants fibreux ou poreux, ce qui peut affaiblir les qualités structurelles et de salubrité de votre habitation.

Si vous observez et constatez l’apparition de points de condensation qui perdurent dans votre maison, il sera nécessaire d’adapter la ventilation de votre habitat afin d’enrayer le processus de dégradation dû la  mauvaise gestion du taux d’hygrométrie. Après une isolation thermique par l’extérieur, votre habitation peut devenir  plus étanche et ainsi le renouvellement de l’air ne se fait plus comme avant. Votre ancien système de ventilation ne sera alors, peut-être plus aussi efficace. Si la notion de point de rosée, attachée à la gestion de l’humidité ambiante, n’est pas prise en compte, vous risquez d’avoir de la condensation dans votre habitation. Elle peut être occasionnelle et dans ce cas sans conséquences, mais elle peut aussi être récurrente, alors des problèmes apparaîtront : Du papier peint qui se décolle, de la peinture qui s’écaille, des moisissures qui apparaissent etc… Dans les cas les plus extrêmes, cette condensation peut rendre votre habitation tout à fait insalubre.

Les systèmes Uniso sont conçus de telle manière que les murs, désormais isolés par l’extérieur, restent chauds. Le phénomène de point de rosée est alors supprimé lorsque l’air ambiant entre en contact avec les structures murales, la différence de température n’est pas assez importante pour causer l’état de condensation. C’est le pare vapeur des systèmes de rénovation thermique Uniso et leur parfaite hydrophobie qui gèrent l’hygrométrie des murs, ne permettant  ainsi pas, au point de rosée d’être atteint.

Pensez donc bien à prendre en compte le paramètre du point de rosée lors de vos travaux d’isolation thermique

partager

Vous avez un projet ou une question ? Nos experts sont à votre disposition, contactez-nous.
Uniso, solution d'isolation par l'exterieur, isolation thermique et habillage de façade
© Myral | ZI rue du Triage 21120 Is-sur-Tille | tél : 0 800 333 500 | fax : 03 80 95 40 73 | Mentions légales
Nous utilisons des cookies
Ils assurent le bon fonctionnement du site.
En continuant votre visite, vous acceptez leur utilisation.
En savoir +