Origine France Garantie
UNISO fabriqué par Myral est le 1er isolant extérieur certifié OFG
BVCert. 7323217
Blog Uniso

Toute l’actualité d’Uniso et de l’isolation extérieure, de l’habillage de façade et de la rénovation thermique

Financement - 27.11.2023

Aides pour ITE : dispositifs financiers pour 2024

Aides pour ITE : dispositifs financiers pour 2024

En 2024, les aides pour les travaux d’isolation thermique par l’extérieur évoluent. Le montant des aides augmente, voire double pour les ménages les plus modestes. Autre changement : le dispositif favorise les travaux de rénovation globale intégrant plusieurs gestes comme une isolation des murs associée au remplacement d’une chaudière. Uniso vous dit tout sur les évolutions de ces aides : MaPrimeRénov’, les CEE, l’éco-prêt à taux 0. 

 

 

Quelles aides pour l’isolation des murs par l’extérieur en 2024

MaPrimeRénov’ 

Le dispositif MaPrimeRénov’ est évidemment reconduit en 2024, sous un format différent puisqu’il se décline en deux primes distinctes : MaPrimeRénov’ « Mono-geste » et MaPrimeRénov’ « Rénovation d’ampleur ». Pour rappel, MaPrimeRénov’ est une aide financière que tous les propriétaires de biens immobiliers peuvent demander. Elle est destinée à financer la réalisation de travaux et les dépenses liées à la rénovation énergétique de votre logement. Le montant de cette prime est défini en fonction de votre revenu fiscal de référence

Aide Certificats d’Économie d’Énergie 

Les CEE ou Certificats d’Économie d’Énergie sont prévus pour durer jusqu’au 31 décembre 2025. Tous les ménages sont éligibles à cette prime, quels que soient leurs revenus. Pour en bénéficier, vous devez réaliser des travaux avec l’aide d’un professionnel RGE, visant à améliorer la performance énergétique de votre habitation principale ou secondaire. L’isolation par l'extérieur est évidemment concernée. 

À partir de 2024, les critères d’éligibilité des CEE sont alignés sur ceux de MaPrimeRénov’. Le processus est aussi simplifié avec une prise en charge par l’Anah. Il suffira donc de déposer un seul dossier pour les deux dispositifs :  MaPrimeRénov’ et CEE, cumulables

Prime « Coup de pouce Rénovation performante d’une maison individuelle »

Ce dispositif « Coup de pouce rénovation performante d’une maison individuelle » s’inscrit dans le cadre du dispositif CEE. Il doit inciter financièrement les propriétaires de maisons individuelles à réaliser une rénovation globale performante de leur patrimoine immobilier. Pour bénéficier de ce coup de pouce, les travaux doivent comporter au moins un geste d’isolation de l’une de ces catégories : 

  • Travaux d'isolation thermique des murs couvrant au moins 75 % de la surface totale des murs donnant sur l'extérieur et mettant en œuvre un procédé d'isolation par l’intérieur ou par l’extérieur 

  • Travaux d'isolation thermique des toitures mettant en œuvre un procédé d'isolation comportant un ou des matériaux d'isolation thermique en toiture-terrasse ou en rampant de toiture et couvrant au moins 75 % de la surface totale des toitures 

  • Travaux d'isolation thermique des planchers, des combles perdus et des planchers bas et couvrant au moins 75 % de la surface totale des planchers des combles perdus et des planchers bas situés entre un volume chauffé et un sous-sol non chauffé, un vide sanitaire ou un passage ouvert 

L’éco-prêt à taux zéro

Alors que les travaux de rénovation énergétique seront mieux pris en charge en 2024, le reste à charge pourra être lui aussi davantage financé par les éco-PTZ. Ce dispositif est prolongé jusqu’en décembre 2027. L’éco-PTZ est accordé sans conditions de ressources. Il peut évidemment concerner des travaux d’isolation thermique par l’extérieur.

Quelles sont les aides cumulables ?

Si vous vous demandez si certaines aides à la rénovation énergétique sont cumulables, sachez que c’est le cas. Ainsi, il est possible de bénéficier de plusieurs aides pour un même projet. Cela veut dire que pour vos travaux vous pourrez par exemple cumuler MaPrimeRénov’, la prime CEE et l’éco-prêt à taux zéro. À cela vous pourrez même, en fonction de votre lieu de résidence, ajouter l’aide d’une collectivité locale proposée par votre commune, votre département ou votre région. Ces aides peuvent prendre la forme de subventions, de primes, de prêts ou encore de chèque énergie. Leur montant varie en fonction des territoires.

 

 

Évolutions de l’aide MaPrimeRénov’ pour l’ITE en 2024

Augmentation de l’enveloppe MaPrimeRénov’ en 2024

En 2024, le gouvernement renforce ses objectifs et va encore plus loin avec une augmentation de 66 % du budget annuel de MaPrimeRénov’. Celui-ci doit ainsi passer à 5 milliards d’euros. Avec cette nouvelle enveloppe, les pouvoirs publics visent 200 000 rénovations performantes en 2024.

Conditions d’obtention de MaPrimeRénov’ 2024 dans le cadre d’une ITE

En 2024, les plafonds de ressources qui conditionnent l’obtention des aides à la rénovation globale seront rendus « plus incitatifs ». Pour percevoir MaPrimeRénov’, en province comme en Ile-de-France, les habitants devront appartenir : 

  • à la catégorie MaPrimeRénov’ Bleu : ménages aux revenus très modestes

  • à la catégorie MaPrimeRénov’ Jaune : ménages aux revenus modestes 

  • ou à la catégorie MaPrimeRénov’ Violet : ménages aux revenus intermédiaires.

Pour accéder à MaPrimeRénov’, le logement concerné par les travaux de rénovation énergétique doit avoir été construit depuis au moins 15 ans, ou 2 ans seulement dans le cadre de l’acquisition ou de la pose d’un équipement de chauffage en remplacement d’une chaudière fonctionnant au fioul. 

Enfin, pour obtenir cette aide, les travaux doivent obligatoirement concerner votre résidence principale. Cela signifie que vous devez occuper votre logement au moins 8 mois par an.

Obligation d’avoir recours à un professionnel certifié RGE en 2024

En 2024, pour avoir accès à MaPrimeRénov’, vos travaux devront obligatoirement être effectués par une entreprise RGE, c’est-à-dire une entreprise détentrice de la certification « Reconnue Garant de l’Environnement ». Elle est une mention de qualité des professionnels du secteur du bâtiment dans le domaine de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables.

Comment trouver un réseau de professionnels certifiés RGE

Pour trouver un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement pour réaliser votre isolation thermique par l’extérieur, vous pouvez vous rendre sur le site internet rénovation info-services. Cette plateforme est conçue pour vous permettre de trouver aisément un professionnel qualifié et adapté à vos besoins. En choisissant un artisan répertorié sur cet annuaire, vous avez la garantie de contacter un professionnel bénéficiant du label RGE.

Sachez que si vous souhaitez réaliser vos travaux d’isolation thermique par l’extérieur en optant pour la solution Uniso, vous pourrez faire appel à l’un de nos partenaires exclusifs appartenant à notre réseau d’experts certifiés RGE.

 

 

Les deux nouveaux piliers de MaPrimeRénov’ de 2024

En 2024, le gouvernement simplifie le dispositif MaPrimeRénov’. Celui-ci est désormais construit autour de deux piliers : « Mono-geste » et « Rénovation d’ampleur ». 

MaPrimeRénov’ pilier « Rénovation d’ampleur » 

Le pilier « Rénovation d’ampleur » de MaPrimeRénov’ appelé « Parcours accompagné » doit encourager les ménages à mettre en place une rénovation globale. Pour accéder à cette aide dédiée à la rénovation globale de leur logement, les ménages doivent obligatoirement faire appel à Mon Accompagnateur Rénov’, quels que soient leurs revenus. Il s’agit d’un tiers de confiance qui vous guidera du début à la fin de votre projet de rénovation énergétique. Il vous aidera dans vos démarches techniques, administratives et financières vous permettant d’obtenir les aides et de réaliser les travaux. Les barèmes de cette aide ouverte à tous sont renforcés notamment pour les logements les plus énergivores. Sont intégrés à ce pilier « Rénovation d’ampleur » les copropriétés privées et les logements sociaux.

Ma Prime Rénov’ pilier « Mono-geste »

Ce pilier est une aide forfaitaire par geste de travaux ou par petits bouquets de travaux. Son objectif prioritaire est de sortir des énergies fossiles en incitant les ménages à remplacer leur système de chauffage carboné par un équipement plus durable. Dans ce cadre-là, les ménages pourront être davantage aidés avec des primes comprises entre 1 000 et 2 000 euros pour les ménages modestes à intermédiaires notamment. Pour être aidé sur l’installation d’un nouveau système de chauffage, le logement doit déjà être bien isolé. Ce pilier « Mono-geste » peut aussi concerner un petit bouquet de travaux combinant un geste d’isolation, comme une ITE Uniso, et le changement d’une chaudière. L’accès au dispositif MaPrimeRénov’ « Mono-geste » implique la réalisation d’un diagnostic de performance énergétique (DPE). Les logements les moins bien isolés sont exclus de ce dispositif. 

Que devient MaPrimeRénov’ Copropriétés ?

Depuis 2021, un syndicat de copropriété peut demander et obtenir un financement de l’Anah pour un projet de rénovation globale. Il s’agit de l’aide MaPrimeRénov’ Copro. En 2024, elle intègre le pilier « Rénovation d’ampleur ». MaPrimeRénov’ Copro finance donc des bouquets de travaux et non des gestes isolés. La démarche doit obligatoirement entraîner des économies d’énergie supérieures ou égales à 35 %. Pour atteindre ce seuil, il est nécessaire de multiplier les actions en intégrant notamment l’isolation de toute l’enveloppe du bâti. Les montants de MaPrimeRénov’ en copropriété ne dépendent pas d’un barème adapté à chaque opération d’économies d’énergie. C’est 25 % du prix des travaux quels que soient les revenus des copropriétaires. Le plafond éligible est un coût des travaux de 25 000 euros par logement. Pour une copropriété de 100 appartements et des travaux de 500 000 euros, l’aide peut donc atteindre 125 000 euros soit 1 250 euros par logement.
 

partager

Nous recherchons des partenaires !
Rejoignez le réseau de franchises spécialiste de l’isolation des façades Uniso.
Uniso, solution d'isolation par l'exterieur, isolation thermique et habillage de façade
© Myral | ZI rue du Triage 21120 Is-sur-Tille | tél : 0 800 333 500 | fax : 03 80 95 40 73 |