1. Uniso Franchise
  2. >
  3. Témoignages
  4. >
  5. Laurent Girard, gestionnaire de ...

Laurent Girard, gestionnaire de Uniso Franchise : « La clé de la réussite, c’est le produit. Je n’ai jamais vu une solution avec autant de potentiel ! »

Forte d’un marché de l’isolation par l’extérieur en pleine expansion, d’un produit unique et de process élaborés, la franchise Uniso est en plein développement. Les ouvertures de nouveaux secteurs exclusifs s’enchaînent par des franchisés aux parcours divers, séduits par ce réseau qui accompagne ses membres à chaque étape de leur projet et par la satisfaction affichée par leurs clients. Rencontre avec Laurent Girard, gestionnaire d’Uniso Franchise, qui présente le réseau et en détaille le fonctionnement…

Laurent Girard, gestionnaire de Uniso Franchise : « La clé de la réussite, c’est le produit. Je n’ai jamais vu une solution avec autant de potentiel ! »

 

Quelle est la raison d’être d’Uniso Franchise ?

Laurent Girard : Uniso Franchise est d’abord le prolongement naturel de l’activité historique du groupe Myral. Cela fait 35 ans que l’entreprise améliore l’habitat des particuliers avec sa solution d’isolation par l’extérieur. Cette solution est unique et notre bureau d’études n’a eu de cesse de l’améliorer pour qu’elle progresse et atteigne des performances thermiques, esthétiques et environnementales parmi les meilleures du marché. Et l’ADN d’Uniso, tel qu’il a été pensé par notre président Sylvain Bonnot, c’est de faire en sorte que ce produit soit posé dans les règles de l’art pour que les habitants profitent au mieux du confort apporté par l’enveloppe de leur bâtiment. En clair : pas de distribution chez des marchands de matériaux, mais une vente, un accompagnement des clients et une pose, réalisés par des entreprises artisanales locales qui connaissent leur territoire et le produit. Avec une charte et le Label Appliqués, la franchise assure à la fois un contrôle, un soutien, un accompagnement permanent… et évidemment un esprit de famille à ses membres !

 

Lorsque vous rencontrez un candidat à la franchise, qu’attendez-vous de lui ?

Laurent Girard : J’attends de ressentir un feeling. D’ailleurs, souvent, de façon subliminale, le candidat est porté par une certaine éthique. C’est cela que l’on détecte chez lui et que l’on recherche. Ensuite, comme tous les rapports humains, ils sont dictés par une forme d’adéquation d’objectifs. On dit : « qui se ressemble s’assemble ! » Plus globalement, ce que l’on aime ressentir chez un candidat, c’est sa propension à adhérer au produit, à l’aimer et à percevoir ses arguments sans que l’on ait à en faire l’article. C’est d’ailleurs ce que l’on retrouve dans notre clientèle finale. 70% de nos clients particuliers perçoivent et comprennent sans qu’on leur dise que le produit répond à leur besoin : performance, esthétique et durabilité.

 

« Le portrait-robot du franchisé Uniso se dessine, mais il n’y a pas de profil unique ! »

 

Quel est le profil des franchisés ?

Laurent Girard : Au fur et à mesure du développement du réseau, je me rends compte qu’il y a une forme de portrait-robot qui se dessine. Celui de professionnels qui viennent du bâtiment, et en particulier de l’univers des produits menuisés, qui s’intéressent dès le départ à la qualité environnementale et à l’amélioration de l’habitat. Ils ont envie de créer, développer ou compléter leur offre de service. Mais il y a des exceptions à ce profil. Je pense par exemple à l’un de nos franchisés qui vient du monde de la finance. Il a cherché un secteur porteur, connexe à l’environnement et à l’habitat, qui avait des débouchés d’avenir. Et il a trouvé notre produit. Aujourd’hui, il a fondé toute son activité sur Uniso.

 

Pour se lancer, faut-il déjà avoir une entreprise ou est-il possible de partir de zéro ?

Laurent Girard : Tout est possible ! Certains de nos membres ont déjà une société et proposent de la pompe à chaleur, du solaire, des menuiseries, voire du traitement de l’air ou du chauffage. Ce qui unit tous ces métiers, c’est qu’ils participent à la rénovation énergétique du logement. Mais aussi que ce sont des produits avec une pose sèche qui nécessite une mise en œuvre technique, pointue et précise. Il est donc naturel pour eux d’adjoindre une activité d’ITE Uniso.

Mais nous avons également intégré des franchisés venus de « nulle part », je dirais ! A partir du moment où ils sont convaincus par le produit, nous avons tous les outils et process pour les accompagner du cycle du prospect à la facture, en passant par la mise en œuvre.

 

« En moyenne, une zone comprend entre 80 000 et 110 000 pavillons »

 

Sur l’ensemble du territoire, la demande est forte actuellement pour isoler sa maison et réduire sa consommation d’énergie. L’activité d’Uniso Franchise répond-elle parfaitement à ces enjeux massifs ?

Laurent Girard : Totalement ! La première chose à faire lorsqu’on veut faire des économies, c’est de travailler l’enveloppe du bâtiment. D’ailleurs on dit bien que l’argent le plus vite gagné est celui qu’on ne dépense pas. Il est donc important de ne pas jeter les calories par les fenêtres et les murs. Et une fois qu’on a fait l’isolation des combles et des fenêtres, ce qui est assez simple, et l’isolation des murs est un passage obligé avant même de penser à changer ce système de chauffage. Et en matière d’isolation thermique par l’extérieur soit on choisit un enduit hydraulique sur polystyrène, avec les avantages, mais aussi les inconvénients que cela représente pour la pose, le vieillissement, les limites de périodes de mise en œuvre. Soit on choisit notre produit qui répond complètement aux attentes du marché avec ses avantages de confort immédiat, de durée de vie de 50 ans attestée par le CSTB, d'esthétique et d’absence d’entretien.

 

Comment assurez-vous aux postulants qu’il y aura de l’activité sur leur zone ?

Laurent Girard : Nous dimensionnons nos zones en fonction d’une minutieuse étude de marché multicritères avec le nombre de pavillons, les dates de construction, la densification, l’âge et la capacité financière des occupants. En moyenne, une zone comprend entre 80 000 et 110 000 pavillons. Nous apportons donc des données objectives sur le potentiel de chaque secteur. Ensuite, nous nous appuyons sur les retours des partenaires Uniso qui exploitent des zones depuis parfois plus de 30 ans et qui renouvellent leur clientèle en permanence. D’ailleurs, pour nos premiers franchisés, le développement est tel que certains choisissent rapidement de s’étendre sur un deuxième secteur sur un même département.

 

« Le plus difficile, c’est de se faire connaître. Mais dès que les gens parlent du produit, la partie est gagnée ! »

 

Vous, Laurent, quel est votre rôle au sein d’Uniso Franchise ?

Laurent Girard : J’interviens sur le développement, la gestion et l’animation de la franchise. Mon rôle est d’abord d’accueillir les postulants, de leur donner les clés pour leur décision. Je cherche à leur transmettre l’enthousiasme de l’équipe, notre passion du produit. Je leur ouvre les portes de cette famille, je leur montre l’usine, le process, le produit, les réussites. Je leur explique que des gens travaillent avec nous depuis 30 ans. En bref, je leur communique notre état d’esprit. Mais aussi, parfois, je dois être franc pour leur expliquer que leur dessein n’est pas forcément celui-là.

Ensuite, une fois qu’ils sont entrés dans le réseau, j’ai un rôle d’écoute en permanence. Je fais remonter les informations, je leur donne des réponses, je les accompagne, je les stimule. Lorsqu’on crée une franchise et qu’on est seul, on peut être confronté à la solitude du chef d’entreprise. Pour bien connaître ce problème, j’essaie de pallier le quotidien en étant présent, par téléphone, par mail, en leur fournissant les outils qui leur permettent de mener à bien leur action.

Aussi, par la suite, je veille au respect de la charte de franchise, à la bonne mise en œuvre qui va leur permettre de pérenniser leur activité.

 

Vous avez mis en place un cadre solide, administratif, commercial et technique. C’est la clé de la réussite ?

Laurent Girard : Avant toute chose, la clé de la réussite, c’est le produit ! J’ai fait toute ma carrière dans l’industrie du bâtiment et je n’ai jamais vu un produit aussi unique avec autant de potentiel. Le plus difficile pour le franchisé, c’est de se faire connaître. Mais dès lors que l’on fait connaître son produit, que les gens y portent attention, la partie est gagnée !

 

« L’objectif est d’avoir une trentaine de franchisés et il reste donc une quinzaine de zones à pourvoir ! »

 

A vos côtés, qui constitue l’équipe qui accompagne les franchisés ?

Laurent Girard : Au quotidien, ici au sein du siège à Is-sur-Tille en Bourgogne, c’est une équipe d’une dizaine de personnes qui m’accompagne au service de nos franchisés. Ce sont ces professionnels qui ont vécu la naissance du réseau et qui ont développé les outils mis à leur disposition. Parmi eux, il y a des experts du digital avec un service support très poussé, un ERP et des espaces personnalisés. Nous avons aussi des techniciens, issues de la pose, pour les assister dans la rédaction des devis. Et il y a également notre releveur 3D. D’un bout à l’autre de la chaîne, tout le monde est très concerné.

Laurent Girard, gestionnaire de Uniso Franchise : « La clé de la réussite, c’est le produit. Je n’ai jamais vu une solution avec autant de potentiel ! »

 

Aujourd’hui, combien de franchisés compte le réseau ?

Laurent Girard : A la rentrée, nous compterons 13 franchisés. Et depuis le début de la franchise, pas un seul échec. Je regarde au quotidien les carnets de commandes, ils sont tous pleins jusqu’à la fin de l’année, et pour certains, jusqu’à mi-2023. Tous profitent beaucoup du bouche-à-oreille, du parrainage, de la proximité. Nous augmentons progressivement le nombre de membres et certains se sont démultipliés. Par exemple, notre franchisé de l’Est-Gironde s’est étendu sur les Landes. Il embauche un commercial et dédouble ses équipes. A terme, pour nous, l’objectif est d’avoir une trentaine de membres et il reste donc une quinzaine de zones à pourvoir. A bons entendeurs !

Être rappelé